Formateur enseignant

Qui sommes-nous ?

Créée en 1989, l’Association pour la Promotion des Métiers du Plâtre et de l’Isolation (APMP) a pour objectif de mieux faire connaître les métiers du plâtre et de susciter des vocations dans cette branche du second oeuvre,  notamment auprès du jeune public. À travers ses différentes actions, l’association vise à redonner ses lettres de noblesse à la formation en apprentissage.

 

L’APMP regroupe les principaux acteurs de cette filière incontournable

 

L’APMP promeut les métiers du plâtre et de l’isolation. Dans ce cadre, elle organise un concours : le Challenge « Découvrir les Métiers du Plâtre et de l’Isolation » en partenariat avec les établissements de formation (collèges et lycées professionnels, centres de formation, AFPA). Comme son nom l’indique, ce concours vise à mettre en lumière les différents métiers du plâtre. L’APMP soutient également l’équipe de France « Plâtre et construction sèche » lors des Olympiades des Métiers, un évènement unique qui a lieu tous les deux ans, et qui, comme son nom l’indique, prend la forme de véritables Jeux Olympiques à destination des professionnels.

CFA, lycée professionnel, Compagnons du devoir : le point sur les écoles professionnel

Il existe différentes structures qui permettent aux élèves, généralement dès la sortie de 3e, ainsi qu’aux personnes en reconversion professionnelle, de se former à un métier tout en percevant un salaire et d’obtenir un diplôme reconnu dans le monde du travail.

Les CFA

Les centres de formation sont des établissements permettant aux jeunes de suivre une formation en apprentissage en vue de se préparer à l’exercice d’un métier. Les matières abordées et les diplômes préparés sont exactement les mêmes que ceux qu’on peut retrouver dans un lycée professionnel (BEP, CAP, BTS…). L’emploi du temps de l’élève est partagé entre des cours en centre de formation et une expérience sur le terrain au sein d’une entreprise. Comme pour les différents cursus, l’élève est suivi tout au long de sa formation par un maître d’apprentissage qui lui enseignera le métier en lui faisant profiter de son savoir-faire lors des périodes en entreprise.

Les lycées professionnels

Le lycée professionnel demeure toujours l’un des parcours phares pour se tourner vers la voie professionnelle dans l’objectif de s’insérer rapidement dans le monde du travail. Il est possible de rejoindre un lycée professionnel dès la 3e et d’apprendre un métier grâce à des travaux pratiques et des cours théoriques. L’alternance permet aux élèves de travailler périodiquement dans une entreprise, d’acquérir de nouvelles compétences et d’aiguiser leur savoir-faire dans un domaine précis. À l’issue de son cursus scolaire, l’élève pourra obtenir un diplôme enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) qui témoignera de sa maîtrise du domaine en question. 

 

Les Compagnons du Devoir et du Tour de France

Depuis le Moyen-Âge, l’association les Compagnons du Devoir et du Tour de France transmet aux jeunes générations des valeurs humaines essentielles telles que le partage, l’ouverture d’esprit, et la transmission des connaissances. Dès sa sortie de 3e, l’élève peut rejoindre les Compagnons du Devoir dans le cadre d’une formation en apprentissage qui alternera entre des cours dans un centre de formation des apprentis et des périodes d’immersion professionnelle en entreprise. Aujourd’hui, cette association englobe plus de 30 métiers dans 6 filières différentes. Que ce soit pour obtenir un CAP ou un BEP, l’association des Compagnons du Devoir reste une formation reconnue par les recruteurs en France, mais aussi à l’étranger. Le Tour de France permet d’ailleurs aux jeunes de travailler tout en voyageant afin de se perfectionner et d’obtenir un diplôme de niveau licence. 

Les débouchés

Les débouchés sont nombreux dans le domaine du plâtre et de l’isolation, en France comme à l’étranger.

Les jeunes diplômés et les personnes en reconversion professionnelle s’insèrent rapidement dans le monde du travail en profitant notamment du grand nombre de départs en retraite des artisans. Il s’agit d’une filière attractive qui s’est largement modernisée. En effet, la pénibilité du travail a diminué au fil des avancées technologiques : les produits sont plus légers et les outils numériques améliorent le confort et le bien-être des professionnels. Les formations aux métiers du plâtre et de l’isolation se sont particulièrement bien adaptées à la réalité du marché du travail. Ces dernières mettent notamment l’accent sur la polyvalence des compétences, ce qui fait qu’un professionnel du plâtre et de l’isolation aura plus d’une corde à son arc pour pouvoir évoluer dans ce domaine et changer de poste s’il le souhaite. Des métiers comme plâtrier, plaquiste ou staffeur-stucateur sont facilement accessibles après une formation spécifique dans cette filière du second œuvre.